05282017Headline:

Le docteur ivoirien, condamné à 4 ans de prison détenu en Mauritanie en grandes« difficultés » dans sa cellule, la CNDHCI interpellée

prison

Côte d’Ivoire : Le cadre ivoirien détenu en Mauritanie en « difficultés » dans sa cellule, la CNDHCI interpellée

La situation du cadre ivoirien détenu en Mauritanie dans la ville d’Aleg située à 300 km de la capitale Nouakchott  serait devenue difficile, a appris KOACI des sources proches de sa famille.

Le docteur Alfred Babli Agbohoun dont-il s’agit n’aurait reçu aucune visite de la part du consul ivoirien dans le pays SEM Djagana, pire il est interdit de recevoir des visiteurs.

Dans sa cellule, il serait mal nourri et sa santé se dégraderait, sans que cela n’émeute ses geôliers qui rétorqueraient par ceci : « Est-ce que en Côte d’Ivoire les prisonniers sont bien traités ?

La Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire(CNDHCI), saisie de cette affaire n’a jusque-là officiellement réagit, même si ses services rassurent avoir joint leurs homologues Mauritaniens pour en faire cas.

Alfred Babli Agbohoun a été condamné à 4 ans de prison  ferme par la justice Mauritanienne, après une plainte portée contre lui par Dame Touré Mariam. Il aurait associé cette dernière à son projet de création d’une école professionnelle dénommée « Groupe IESSE-IJSA », mais usant de ses relations dans son pays elle s’est accaparer ledit projet. Elle accuse son « bienfaiteur » d’escroquerie et anti-religieux.

Depuis 6 mois et malgré que sa situation soit relayée par des médias, les autorités ivoiriennes et mauritaniennes font la sourde oreille. Attendent-elles le pire arrive afin de réagir et clarifier cette affaire ?

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment