05242018Headline:

Le Ghana à reprise son exportation de l’électricité chez ses voisins francophones à savoir la Côte d’Ivoire et le Togo mais aussi le Bénin.

Des électriciens au travail

Abidjantv.net– Mercredi 17 Avril 2018 – Le Ghana a repris son exportation du courant électrique chez ses voisins francophones à savoir la Côte d’Ivoire et le Togo mais aussi le Bénin. Un total d’un peu plus de 200 Mégawatts a été exporté au cours des trois derniers jours vers ces pays.

L’information a été portée à la connaissance de la presse hier mardi par William Amuna, l’ancien directeur de la compagnie GRIDco qui a révélé que le Ghana a repris ces deniers jours l’exportation du courant vers la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Togo. C’était lors d’un forum sur l’énergie organisé par Siemens.

Pour la reprise de ce service, Amuna a précisé que « Grâce à notre effort collectif, nous avons été en mesure de rétablir l’approvisionnement en électricité au Ghana. Aujourd’hui, nous avons plus de 25% de notre capacité installée en attente et nous n’importons pas d’électricité ».

A propos de la quantité de puissance exportée vers les pays en besoin, l’ancien directeur de la compagnie GRIDco a déclaré que pour ces trois derniers jours « le Ghana a exporté 100 Mégawatts en Côte d’Ivoire… Le Togo a un problème similaire et, au cours des trois derniers jours, nous leur donnons environ 120 mégawatts ».

Des raisons de cette reprise d’exportation du couvrant, le directeur de Siemens Ghana, Edmund Acheampong, a expliqué que la situation est due à la croissance observée dans l’économie ghanéenne et à la récente stabilité de l’approvisionnement en électricité dans le pays. Afin d’aider à maintenir la production de l’électricité dans le pays aux bénéfices des populations, Acheampong a soutenu que « Siemens est là pour fournir la technologie et les solutions pour le Ghana » car le besoin pour les usages domestiques et industriels devient plus urgent avec l’accroissement du nombre de la population.

Le Ghana était jadis exportateur d’électricité vers la Côte d’Ivoire mais la crise énergétique qui s’est produite ces dernières années, a contraint le pays à devenir un importateur d’auprès de la Côte d’Ivoire. Avec les dernières améliorations, la tendance est sur le point d’être renversée.

Mensah, Lomé

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment