10182017Headline:

Le Joueur africain de l’année Aubameyang sort de son silence et crache ses verités à Yaya Touré/ c’est triste…

yaya et obamayang

Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, désigné le 7 janvier dernier Joueur africain de l’année 2015, n’a pas jugé nécessaire d’amplifier la polémique soulevée par ses deux challengers, accusant le jury de ne pas valoriser les titres gagnés en Afrique, en l’occurrence la Coupe d’Afrique des nations (CAN) remportée par la Côte d’Ivoire.

«Je ne sais vraiment pas pourquoi il a dit cela. Mais je ne vais pas me mettre en colère, cela m’est égal. La polémique ne m’intéresse pas», a déclaré, en réponse à l’Ivoirien, l’attaquant de Dortmund (Allemagne) dans les colonnes du journal allemand «Sport Bild», repris par la presse.

«C’est triste de voir l’Afrique réagir de la sorte, qu’elle ne donne pas d’importance aux choses africaines ! Je crois que c’est ce qui fait la honte de l’Afrique», s’était plaint le quadruple vainqueur du trophée, le milieu de terrain de Manchester City (Angleterre), Yaya Touré, pour dénoncer l’attribution de cette récompense au Gabonais.

Un sentiment partagé par l’attaquant ghanéen de Swansea (Angleterre), André Ayew. «Yaya et moi, on était finalistes de la CAN, il a gagné, j’ai fini meilleur buteur. Ensuite, en club, ça s’est super bien passé quand je suis revenu à Marseille et j’ai même été élu joueur du mois d’août en Angleterre avec Swansea. Et Yaya, capitaine des Eléphants, a fait une belle année aussi. Alors je croyais que ce serait l’un de nous deux», avait-il lâché.

Touré et Ayew ont terminé respectivement 2e avec 136 points et 3e avec 112 points, derrière Aubameyang, vainqueur avec 143 points.

Si Aubameyang a brillé en club (meilleur buteur africain sur l’année civile avec 42 réalisations), il n’en a pas été de même avec la sélection nationale gabonaise, éliminée au 1er tour de la CAN 2015. Sans compter ses défections lors de certains matches qui ont fait jaser.

Le jeune attaquant de 26 ans, actuel meilleur buteur de la Bundesliga avec 18 buts inscrits en 17 matches, affole les statistiques depuis un an. Il est le premier Gabonais et le 15e footballeur africain à recevoir cette prestigieuse récompense depuis sa création en 1992.

Après son sacre, Pierre-Emerick Aubameyang a reçu un accueil triomphant et les honneurs dans son pays où il avait fait un détour. «Ce furent trois jours incroyables que je n’oublierai jamais. Mais maintenant, il est temps de se remobiliser pour mon club et de remettre les gaz », insiste-t-il. Il a rejoint ses coéquipiers en stage d’hiver à Dubaï.

 APA

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment