10192017Headline:

Le nouvel homme fort du Burkina annonce dejà les poursuites contre comparé/ce qu’il dit

roch-kabore1

BURKINA FASO : LE NOUVEAU POUVOIR ANNONCE DÉJÀ DES POURSUITES CONTRE COMPAORÉ

Le nouvel homme fort du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré est un bras droit de l’ex-président Blaise Compaoré. Si bien que son élection le dimanche 29 novembre dernier a été qualifiée par certains de changement dans la continuité et par d’autres de défaite pour les Sankaristes.

Mais la sortie du directeur de campagne Salif Diallo repris le 1er décembre sur les réseaux sociaux, annonce une véritable rupture entre les deux hommes.

En cinq points en effet, Salif Diallo, également ancien bras droit politique du président déchu Blaise Compaoré et surtout directeur de campagne du président élu, a fait des révélations sur la fracture entre Compaoré et Roch. « La dissension entre Blaise Compaoré et Rock Kaboré a commencé en 2008 en raison de sa gestion familiale des affaires de l’état. L’article 37 est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase », a-t-il révélé avant de poursuivre que lui et le nouveau président ainsi que bien d’autres cadres avec qui ils ont créé l’actuel parti au pouvoir, le MPP, « ne se reconnaissaient plus du CDP, car il y avait déjà l’esquisse d’une nouvelle ossature dirigeante faisant la part belle à madame Diendéré et certains affidés en raison de la main mise du mari sur le RSP ».

 

Du nouvel homme fort, celui qui pourrait être le futur Premier ministre du Burkina dit ceci : « Roch Marc Kaboré est un homme politique nouveau qui a déjà rompu avec le système Blaise Compaoré et prévoit un gouvernement d’alliance populaire ». « Il estime que la transition a été clémente à l’égard de certains barons du CDP » ajoute Salif Diallo toujours  propos du nouveau président. Et de faire la précision suivante : « Il n’exclut pas une modification des textes afin que Compaoré réponde de ses actes, car selon lui rien ne peut se construire sur l’impunité ».

En attendant de savoir ce que valent ces paroles, les élections législatives s’anoncent déterminantes car il faudrait que le nouvel homme fort se donne les moyens de sa vision par une majorité au parlement

 

Blaise BONSIE EventNews.TV

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment