10222018Headline:

Le porte-parole de l’armée du Cameroun confirme deux morts et non neuf

Le porte-parole de l’armée du Cameroun, colonel Didier Badjeck, qui a confirmé l’attaque vendredi de la brigade de gendarmerie de Zhoa (Nord-ouest, département du Menchum), a précisé dimanche que “deux gendarmes ont été tués” contrairement aux “fausses informations” annonçant “neuf morts”.

“Il y a bien eu une attaque contre cette brigade où deux vaillants gendarmes sont morts les armes à la main, malgré le nombre élevé d’assaillants”, a indiqué colonel Badjeck, sur facebook.

“Douze sécessionnistes ont été neutralisés, plusieurs blessés, des armes et munitions saisies”, a ajouté le porte-parole de l’armée.

Le colonel Badjeck qui qualifie de “fausses, les informations” selon lesquelles, “neuf gendarmes y compris le commandant de brigade sont morts par manque de munitions et de renforts”, estime qu’elles visent à “mal informer l’opinion publique et saper le moral des forces de défense camerounaises.”

Depuis plus d’un an, le Nord-ouest et le Sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun, traversent une crise sociopolitique.

Dans la région anglophone du Cameroun, les combats sont devenus presque quotidiens entre les forces de sécurité camerounaises et des hommes armés se réclamant des “forces de restauration” d’un Etat anglophone qui avait brièvement vu le jour entre les deux guerres mondiales, sous mandat britannique.

Plusieurs organisations internationales accusent le gouvernement camerounais et les séparatistes d’exactions dans le conflit qui les oppose depuis plusieurs mois.

Selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’ONU (Ocha), cette crise a causé le déplacement de plus de 160.000 personnes.

Le patron de droits de l’homme de l’organisation des nations unies (ONU), Zeid Ra’ad Al Hussein, a exprimé mercredi 25 juillet, sa profonde “inquiétude” suite aux informations persistantes faisant état des exactions de l’armée camerounaise et des groupes armés dans les zones anglophones( Nord-ouest) du pays, dans une déclaration.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment