12152018Headline:

Le premier gouvernement de la IVe République est en fonction au Tchad.

Par RFI Publié le 08-05-2018 Modifié le 08-05-2018 à 11:18

Le premier gouvernement de la IVe République est en fonction au Tchad. Le chef de l’Etat a nommé, ce lundi, un cabinet de 29 membres après la démission du Premier ministre le 3 mai dernier, juste avant la promulgation de la nouvelle Constitution qui supprime le poste de chef de gouvernement.

Au Tchad, le premier gouvernement de la IVe République a été nommé lundi soir par le président Idriss Deby Itno. Sans Premier ministre, cette nouvelle équipe est composée de 29 membres.

Deux ministres d’Etat chapeautent ce gouvernement. L’ancien Premier ministre Nouradine Kassiré Coumakoye, président du forum ayant conduit à d’adoption de la Constitution de la IVe République, devient ministre d’Etat, ministre conseiller à la présidence de la République. Un autre acteur majeur du processus ayant conduit à la IVe République : Jean-Bernard Padaré, lui, devient ministre d’Etat, ministre des Infrastructures.

Pour ce premier gouvernement de la IVe République, Idriss Déby a choisi de s’appuyer sur les enfants de ses collaborateurs disparus ou fatigués. Ainsi, Aziz Mahamat Saleh, fils de l’ancien secrétaire général du MPS, parti au pouvoir, est maintenu comme ministre de la Santé. Madeleine Alingué, fille d’un ancien Premier ministre, est elle aussi maintenue au ministère des Postes, des Nouvelles Technologies, de l’information et de la communication.

Ndolenodji Alix Naïmbaye, fille de l’ancien ministre Naïmbaye Lossimian hérite, elle, du secrétariat d’Etat aux Affaires étrangères. Lydie Béassemda, fille de Beassemda Djebaret Julien, qui était vice-président du Forum ayant abouti à la mise en place de la IVe République, devient ministre des Equipements de l’Irrigation et de la Production agricole.

Dans les ministères de souveraineté, Issa Bichara Djadallah, ministre délégué de la Défense, Ahmat Mahamat Bachir, ministre de la Sécurité publique et Cherif Mahamat Zene, ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration africaine, conservent leurs postes.

 

RFI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment