07182019Headline:

L’épidémie d’Ebola en RDC: encore six mois pour en finir avec cette histoire

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu jeudi qu’en « finir » avec l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) prendrait encore six mois, mais a mis en garde contre une aggravation de l’insécurité.

« En ce qui concerne l’épidémie d’Ebola, notre objectif est maintenant d’en finir au cours des six prochains mois. Mais en même temps, il est toujours bon de planifier au-delà (…) pour se préparer à toute éventualité », a déclaré le Docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse à Genève, de retour de RDC.

Déclarée le 1er août 2018, la dixième épidémie d’Ebola sur le sol congolais a tué 584 personnes pour 927 cas, selon les derniers chiffres du ministère congolais de la Santé.

L’épidémie a démarré dans le Nord-Kivu (nord-est) avant de toucher la province voisine de l’Ituri. La lutte contre l’épidémie a été perturbée par des attaques de groupes armés dans cette région en proie à plusieurs conflits.

Attaques dans les centres de traitement
La semaine dernière, l’ONG Médecins Sans Frontières, qui a suspendu ses activités de lutte contre Ebola à Katwa et à Butembo, dans le Nord-Kivu, à la suite d’attaques contre deux centres de traitement, a estimé que la riposte « ne parvient pas à maîtriser » l’épidémie en RDC. MSF impute cet échec à la militarisation de la réponse et au manque de confiance des communautés affectées.

Le Docteur Tedros a jugé jeudi qu’ »il est faux » de parler d’échec. « L’épidémie a été contenue dans une zone géographique appelée Nord-Kivu et elle ne s’est pas étendue à d’autres parties du pays et aux pays voisins », a-t-il fait valoir.

« Et non seulement, elle ne se propage pas, mais elle se contracte. Vous ne pouvez pas parler d’échec lorsque l’épidémie se contracte. Elle…

Lire la suite sur: Jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment