10202017Headline:

Les Béninois ont voté dans le calme/Le point des dépouillements

vote benin

Les Béninois ont voté dans le calme pour choisir leur prochain président. Le dépouillement est désormais terminé. Décryptage des premiers enseignements du scrutin.

Des électeurs disciplinés

Dans presque tout le pays, les mêmes images : des files d’attente disciplinées, des électeurs vigilants et mobilisés tout au long de la journée dans les bureaux de vote. Dans ceux de Cotonou, les électeurs ont veillé par dizaines au bon déroulement du dépouillement, escortant même parfois les urnes jusqu’au siège de la Commission électorale nationale autonome (Cena).

Après une campagne intense, disputée et parfois agitée, le comportement exemplaire des Béninois a été salué par l’ensemble des observateurs.

Des couacs limités

Si le vote s’est globalement bien déroulé, plusieurs incidents et dysfonctionnement ont été signalés. La plateforme électorale des organisations de la société civile, qui a déployé 3 050 observateurs sur le territoire, a fait état dans certains bureaux de vote « de graves retards allant jusqu’à 3h ». Dans certains centres, les représentants des candidats étaient « absents », poursuit la plateforme.

La mauvaise communication autour de l’utilisation des anciennes cartes d’électeurs a également empêché certains citoyens du Zou et du Plateau de voter. Enfin, dans la commune de Dogbo (Centre) et de Lalo (Sud-Ouest), des jeunes adolescents, bien loin de l’âge requis pour voter, ont été rejetés d’un bureau de vote après avoir présenté de fausses cartes d’électeurs. Invité à s’exprimer sur le plateau de l’ORTB (la télévision nationale), le député Eric Houndété a résumé le sentiment général :  « La carte d’électeur est la faiblesse de notre système. Il faut généraliser la carte d’identité. »

Quelle participation ?

Lors de son point presse dimanche en fin de journée, Emmanuel Tiando, le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena), n’a communiqué aucun chiffre de participation, même provisoire. Mais selon l’ensemble des observateurs, la présidentielle a été bien suivie. La seule incertitude concerne une nouvelle fois l’application dans tous les bureaux de vote des directives de la Cena sur l’utilisation des anciennes cartes d’électeurs.

Des réseaux sociaux impliqués

Dans les grandes villes du pays, de Cotonou à Parakou en passant par Nattitingou ou Porto-Novo, les réseaux sociaux ont joué un rôle important d’information et de contrôle. WhatsApp, très utilisé au Bénin, a été une des sources principales d’information. La plateforme de la société civile a, de son côté, été très active sur Twitter, mettant en place une veille efficace. Enfin, le site benin.esrtoolkit.org a effectué un gros travail de compilation des données pour alimenter une carte évaluant le déroulement du vote sur l’étendue du territoire.

Les résultats provisoires mercredi

Entamé dès la clôture des bureaux de vote dimanche en fin de journée, le dépouillement est désormais terminé. Les urnes et résultats ont commencé à être acheminés à la Cena. Cette dernière doit annoncer les grandes tendances mardi et les résultats provisoires mercredi. Cependant, malgré les appels à la retenue, certains titres de la presse locale a d’ores et déjà diffusé des tendances… très différentes d’un titre à l’autre.

Vincent Duhem

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment