09202017Headline:

Les employés de la morgue éventrent le cadavre d’un ghanéen pour voler de la drogue

Deux employés de la morgue d’un hôpital de Dar es Salaam, en Tanzanie, ont avoué samedi à la police avoir ouvert le ventre d’une “mule” – ces passeurs de drogue qui ingèrent des sachets étanches pour la transporter, afin de récupérer les précieuses capsules.

Le corps d’un ressortissant Ghanéen avait été transporté dans cette morgue récemment, après avoir été retrouvé mort dans une chambre d’hôtel de la ville, victime d’une overdose. Parfois dissous par les sucs gastriques du trafiquant, les sachets de drogue libèrent leur contenu dans son organisme, provoquant une surdose la plupart du temps mortelle. Les deux agents de la morgue ont reconnu avoir vendu les 32 capsules de drogue à un homme d’affaires après avoir dépouillé le macchabée.

L’Afrique de l’Est est devenue un “itinéraire-bis” pour les narcotrafiquants. Elle offre une alternative à la traditionnelle Route de l’opium qui emprunte l’Asie Centrale et les Balkans. Baptisée “Smack Track” (“La piste de la poudre”), cette voie d’acheminement a été révélée une première fois en 2010, quand des policiers ont intercepté au nord de la Tanzanie quatre nationaux et deux Iraniens, transportant 95 kilos d’héroïne.

afrikatv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment