06202024Headline:

Les Ougandais “heureux” de l’adoption d’un projet de loi anti-LGBTQ

Le Parlement ougandais a voté mardi soir, lors d’une séance agitée, une loi prévoyant de lourdes peines pour les personnes entretenant des relations homosexuelles.

Après l’adoption par le parlement ougandais, à l’issue d’une session très mouvementée et chaotique, d’une loi anti-LGBTQ radicale prévoyant de nouvelles sanctions sévères pour les relations entre personnes de même sexe, les habitants de la capitale, Kampala, ont largement salué le projet de loi.

“La loi a été adoptée hier et nous sommes très heureux en tant que citoyens ougandais. Culturellement, nous n’acceptons pas, nous n’acceptons pas l’homosexualité, le lesbianisme, les LGBTQ. Nous ne pouvons pas. En tant qu’Africains, nous voulons produire, nous voulons que tout fonctionne normalement”, déclare Abdu Mukasa, un habitant.

“Le projet de loi qui a été adopté prévoit la perpétuité pour les personnes intéressées… Bien que je sois parent, ce sont nos enfants qui font ce genre de choses. Si le parlement en a décidé ainsi, c’est bon. Parce que je ne peux pas voir un de mes enfants faire une telle chose” a ajouté une résidente de Kampala âgée de 62 ans.

L’ONU, l’ONG Amnesty International, Washington et Londres ont demandé mercredi au président ougandais Yoweri Museveni de rejeter cette loi.

“Le vote de ce texte discriminatoire – probablement le pire au monde en son genre – est un développement profondément troublant”, a estimé le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Volker Türk dans un communiqué.

What Next?

Related Articles