05252019Headline:

Les premiers pas de Félix Tshisekedi au sommet de l’UA à Addis-Abeba.

Félix Tshisekedi lors de sa prestation de serment à Kinshasa, le 24 janvier 2019.
© REUTERS/OLIVIA ACLAND

Le 32e sommet de l’Union africaine est marqué par la passation de relais entre Paul Kagame et Abdel Fatah al-Sissi, mais aussi par la première participation du nouveau président de la RDC. Félix Tshisekedi va siéger pour la première fois devant ses pairs ce dimanche, l’occasion de prononcer un discours.
Arrivé au pouvoir après une élection contestée sur laquelle l’Union africaine a dans un premier temps émis de « sérieux doutes », Félix Tshisekedi compte bien, avec ce déplacement à Addis-Abeba, convaincre ceux qui douteraient encore.

Discours à forte valeur symbolique

Son discours ce dimanche matin devrait donc avoir une forte valeur symbolique. D’autant plus que c’est dans cette même enceinte que dix chefs d’Etats africains avaient émis leurs réserves dans une déclaration commune.

Aujourd’hui, tout semble oublié ou presque. Pour preuve, la formule utilisée par le président de la commission de l’UA, Moussa Faki, lors de son discours d’ouverture du conseil exécutif, se disant satisfait du « bon déroulement des élections (…) à Madagascar et en République démocratique du Congo. »

Félix Tshisekedi veut aller de l’avant, confirme son entourage. Dès son arrivée dans la capitale éthiopienne, il a ainsi multiplié les rencontres, dont un entretien avec le nouveau président de l’Union africaine, Abdel Fatah al-Sissi, puis ses homologues de la SADC et le président ivoirien….

Lire la suite cde cet article sur: www.rfi.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment