09212019Headline:

Les relations entre deux personnes de même sexe autorisées au Botswana

L’homosexualité a été dépénalisée au Botswana, ce mardi 11 juin 2019. Une décision de Justice saluée par la communauté LGBTQ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, queers) et ses défenseurs. Si le Botswana rejoint l’Afrique du Sud qui a légalisé le mariage homosexuel depuis 2006, 28 pays d’Afrique subsaharienne sur 49 dont la Côte d’Ivoire interdisent l’homosexualité, souvent passible de peine de mort.

‘‘Bon sens’’, ‘‘respect de la vie privée et de l’égalité’’. C’est ce qui ressort des propos des défenseurs et membres de la communauté LGBTQ, satisfaits de cette décision historique de la Haute Cour du Botswana. Tout est parti d’une requête formulée par une personne qui a requis l’anonymat. L.M selon ses initiales s’est insurgé contre le code pénal qu’il jugeait rétrograde car datant de 1965 et prévoyant des peines allant jusqu’à sept ans d’emprisonnement.

Cette décision ne surprend guère pour un pays tel que le Botswana, respectueux des principes de liberté. Du reste, le Président Mokgweetsi Masisi se plaignait en 2018 des agressions perpétrées contre les homosexuels et autres lesbiennes, arguant une protection pour ces citoyens.

Cette embellie dont se réjouit la communauté LGBTQ en Afrique contraste avec la clandestinité de leurs membres vivant en Afrique subsaharienne où la moitié des pays (28 sur 49) répriment l’homosexualité parfois par la peine de mort.

Il n’empêche que cette décision de justice sera un signal fort envoyé aux autres pays africains dont la Côte d’Ivoire où certains rêvent de vivre au grand jour leur relation. La question reste toujours d’actualité. La Côte d’Ivoire doit-elle autorisée le mariage entre deux personnes de même sexe ?

AbidjanTV.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment