04212018Headline:

Liberia: Après la victoire de Weah, un libérien depuis Paris s’inquiète de la résurgence de la guerre civile…

Liberia: Après la victoire de Weah, un libérien s’inquiète de la résurgence de la guerre civile…

L’ex joueur du PSG et du Milan AC, Georges WEAH a remporté le second tour des élections présidentielles tenu le 26 décembre 2017 , avec 61,5% face au vice-président sortant, Joseph Boakai (38,5%), selon les résultats provisoires donnés par le Commission électorale. Un libérien rencontré vivant à Paris, livre ses sentiments.
« Le Libéria n’a pas encore amorcé totalement la démocratie. Sous William Tolbert, les opposants défilaient en prison. Sous Samuel Doe, c’était la pure barbarie. Sous Taylor, la chienlit. Il a fallu qu’Ellen Jhonson Sirleaf arrive pour qu’on respire un peu au Libéria. Il sera difficile pour Weah qui n’est ni militaire, ni fortuné, ni un descendant négro-américain d’éviter la résurgence de la guerre civile au Libéria », dit Alino, libérien vivant à Paris, artiste musicien ayant vécu dans le sillage de l’ex président libérien assassiné, Samuel Doe.

« Ellen Jhonson Sirleaf a deux mandats (2006-2017); elle a réussi ses mandats à cause de la communauté internationale. Elle n’a pas de problème au Libéria. J’ai aussi appris qu’elle avait le soutien du premier fils de Doe qui a même combattu Taylor, et qui a été à l’origine de son transfèrement au tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL). Ce dernier supporte Weah. Mais je ne pense pas que cela suffise pour que George Weah puisse ramener la paix définitive au Libéria. Il faut qu’il donne le pouvoir à des hommes d’affaires, des gens qui peuvent développement économiquement le pays », conclu inquiet Alino.

Philippe Kouhon sur afrikipresse.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment