12142018Headline:

Libye: Plus de 80 migrants clandestins refusent le débarquement de Misrata.

L’affaire paraît très insolite, et pourtant, elle continue de défrayer la chronique. Des migrants en péril dans la Méditerranée ont été sauvés par un navire marchand. Cependant, à leur arrivée au port de Misrata, ils refusent de débarquer, apprend-on de l’OIM, ce jeudi.

Ils étaient en route pour le vieux continent sur des embarcations de fortune. Les conditions atmosphériques ne leur laissaient aucune chance de survie, à l’instar de plusieurs milliers d’autres avant eux, sur cette mer glaciale qui pourrait se transformer en leur tombeau.

C’est dans cette situation que 81 immigrants clandestins ont été sauvés au large de la côte ouest de la Libye. Mais à leur arrivée à Misrata, ces migrants ont refusé de quitter le navire qui leur a porté secours, et ce, depuis cinq jours. Déterminé à ne pas revenir à la case départ, l’un d’eux pouvait déclarer : « Nous sommes prêts à mourir plutôt que de remettre un pied en Libye. »

Ainsi que le confirme le communiqué produit ce jeudi par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) : « Environ 81 migrants sont encore à bord d’un navire cargo, pour la sixième journée consécutive, et refusent de débarquer. » Les négociations se poursuivent pour trouver un terrain d’entente avec ces chercheurs de vie agréable.

Mais ne pouvant pas les abandonner à leur triste sort, « l’OIM et des acteurs humanitaires ont fourni des denrées alimentaires, de l’eau et des couvertures afin de soutenir les personnes à bord ». L’organisation appelle donc à « un règlement pacifique de la situation qui garantisse la sécurité des migrants ».

Notons que la marine libyenne n’a jusque-là fait aucun commentaire officiel sur l’incident.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment