10052022Headline:

Lutte antiterroriste: ce qu’il faut retenir de l’accord militaire envisagé entre le Bénin et le Rwanda

Après le Niger, le Bénin envisage de signer un accord militaire avec le Rwanda dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Certaines sources ont évoqué le déploiement de soldats rwandais comme l’une des possibles retombées dudit accord, mais le gouvernement met l’accent sur un appui technique.

Selon le porte-parole du gouvernement, Léandre Wilfried Houngbédji, le Bénin envisage effectivement de se mettre en accord avec Kigali, mais les discussions ne se focalisent pas sur un déploiement de soldats rwandais. Il a confié à RFI que le contenu de l’accord se base sur un appui logistique. A travers ce partenariat, le Bénin compte donc apprendre de l’expertise du Rwanda pour venir à bout des attaques djihadistes.

Les échanges avec le Rwanda s’inscrivent dans la logique de l’unicité d’action souhaitée par le Bénin contre le terrorisme. Déjà engagé dans l’Initiative d’Accra, le Bénin étend sa collaboration vers le pays de Paul Kagamé.

Campagne Pigier
En juillet dernier, le chef d’état-major des Forces Armées Béninoises, le Général de Brigade Fructueux Gbaguidi était au quartier général des Forces rwandaises de défense dans le cadre d’une coopération militaire. Le Général de Brigade Fructueux Gbaguidi qui avait été accueilli par son homologue, le chef d’état-major des armées des FDR, le Général Jean Bosco Kazura, avait indiqué qu’il était mandaté par le Président de la République du Bénin, Patrice Talon pour échanger sur les questions de sécurité et apprendre de l’expérience de son homologue et des forces de défense du Rwanda.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles