07122024Headline:

Madagascar: le président donne une leçon démocratique à Ouattara et Condé

Soupçonné par l’opposition de son pays de vouloir prolonger son séjour à la tête de Madagascar, le président, Andry Rajoelina, a déclaré qu’il n’a pas l’intention de faire comme ses homologues, Alassane Ouattara et Alpha Condé.
Pour le président Andry Rajoelina, la priorité, c’est le développement de son pays. Il n’est donc pas question pour le chef de l’Etat malgache, d’user de toutes les voies possibles pour prolonger son séjour à la tête de son pays, tel que cela se dessine en Côte d’Ivoire et en Guinée Conakry. Il l’a fait savoir dans une interview télévisée rapportée par le site 2424.mg.

Répondant aux leaders de l’opposition de son pays, qui lui prêtent, ces dernières semaines, l’intention de vouloir prolonger son séjour à la magistrature suprême, Andry Rajoelina a mis les choses au clair. L’homme au pouvoir depuis le 18 janvier 2019, martèle n’avoir aucunement l’intention de vouloir faire comme certains de ses homologues, qui « font tout pour prolonger leur mandat ».« Nous ne sommes ni en Côte d’Ivoire, ni en Guinée ».

« …Je pense au développement du pays »
Pour le président malgache, l’important est de penser au développement du pays, au lieu de songer à prolonger son mandat. « Je ne pense pas prolonger mon mandat. Je pense au développement du pays », a laissé entendre le président malgache. Dans son interview, il a rassuré qu’il ne sera pas question de prolonger à 07 ans renouvelable, son mandat. Il a également annoncé la tenue des élections sénatoriales avant la fin de l’année.

Cette déclaration du chef de l’Etat Malgache qui entend consacrer son temps à travailler pour le développement de son pays et non pas pour entamer des manœuvres politico-judiciaires, afin de prolonger son mandat, sonne comme une leçon de démocratie à certains de ses pairs africains.

Melv Sage

What Next?

Recent Articles