11132018Headline:

Malawi: Après avoir mis fin à son exil de quatre ans, Joyce Banda devra faire face à des accusations de corruption

Joyce Banda

Mercredi 02 Mai 2018 – Après avoir mis fin à son exil de quatre ans ,Joyce Banda  Banda devra faire face à des accusations de corruption , le «Cashgate » remontant à 2013.

L’ancienne présidente du pays, Joyce Banda, est depuis sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par les autorités pour abus de pouvoir et de blanchiment d’argent” .

En effet , elle est soupçonnée d’être impliquée dans un vaste scandale de corruption, le «Cashgate » qui remonte à 2013, lorsque des millions de dollars ont disparu des caisses de l’Etat et elle avait précipité la chute de Joyce Banda.

Alors qu’elle pensait avoir été disculpé dans cette grave affaire , les autorités anticorruption du Malawi ont fait savoir ce mercredi qu’elles continuaient à enquêter sur l’éventuelle implication de l’ex Présidente.

« Ce n’est pas vrai (…) nous n’avons jamais dit que nous avions écarté l’implication de l’ancienne présidente”, a déclaré le patron du Bureau anticorruption (ACB) Reyneck Matemba lundi dans les colonnes du quotidien The Nation.

Lors de ces récentes sorties , l’ex Présidente qui incarnait un nouveau départ avant cette affaire , avait dénoncé des accusations “politiques” affirmant qu’elle avait été blanchie par l’ACB.

Battue aux élections de 2014 par le Président Peter Mutharika qui avait promis de lutter contre la corruption ,Joyce Banda  avait quitté la même année le pays et vivait depuis entre l’Afrique du Sud, les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

 

© Koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment