09202018Headline:

Mali: Après la bataille électorale, les retrouvailles dit IBK à Soumaila Cissé.

Le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Kéita, dit IBK, reconduit dans ses fonctions lundi, en début de journée par la Cour constitutionnelle du Mali, a tendu la main en fin d’après-midi à son principal opposant Soumaila Cissé, dans le premier discours post-électoral prononcé à son quartier général à Bamako.

A la tête d’un mouvement de protestation samedi dans les rues de Bamako, Soumaila Cissé qui refuse d’accepter les résultats du second tour de la présidentielle du 12 août, “pour fraudes électorales”, a donné “rendez-vous” à ses partisans, “après la fête (musulmane) de la Tabaski”, estimant que c’est lui “le président élu, conformément au vote des Maliens”.

“A mon jeune frère, Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition républicaine, je voudrais tendre la main. Après la bataille électorale, il y a les retrouvailles”, a expliqué IBK, soutenant qu’il “n’exclura personne” durant ce second quinquennat.

“L’unité est la grande urgence de ce moment” au Mali, a fait savoir le président réélu, assurant que “cela n’est pas un slogan de victoire, mais une nécessité pour la stabilité” de son pays.

Poursuivant, le président reconduit a pris l’engagement d’”ouvrir une réflexion nationale, pour la réforme du système démocratique au Mali, dont (il) se porte le garant”, parce que pour lui, la “confiance renouvelée du peuple appelle à l’humilité et à la détermination”.

IBK qui s’est également engagé à faire de ce nouveau mandat, celui de la jeunesse malienne, a annoncé qu’il se rendra “le 31 août en Chine, à l’invitation de son homologue Xi Jinping, pour la signature de partenariats, au profit des jeunes du Mali”.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment