05212022Headline:

Mali – Départ de Barkhane: « nous allons rester pour aider nos frères maliens», le Tchad va renforcer ses forces

Trois jours après l’annonce par la France et ses partenaires européens de leur retrait militaire du Mali, le président Tchadien Mahamat Idriss Déby Itno, a annoncé le renforcement de son contingent au sein de la mission des Nations Unis au Mali.

«Le Mali est l’épicentre du terrorisme au Sahel. Avec l’accord des autorités maliennes et de la Minusma (la force de l’Onu), nous allons renforcer nos effectifs» qui sont «sous l’autorité de la Minusma», a indiqué Mahamat Idriss Déby à la télévision nationale tchadienne. Le président de la transition du Tchad n’a pas précisé le nombre de soldats à déployer au Mali pour renforcer les 1200 qui y sont déjà dans le cadre de la mission onusienne MINUSMA.

Lors de son intervention, Mahamat Idriss Déby a également commenté le retrait des forces françaises du Mali et l’éventualité que le Tchade quitte également, et a indiqué que «ce n’est pas le moment de quitter le Mali, tant que le terrorisme persiste, nous allons rester pour aider nos frères maliens». «Le retrait de force européenne entraînera la détérioration de la situation sécuritaire au Mali. Nous devons rester au Mali pour aider nos frères maliens», a insisté Deby.

La semaine dernière, le président français Emmanuel Macron, a annoncé officiellement le retrait des troupes françaises de l’opération Barkhane de façon définitive du Mali. Une annonce qui intervient alors que s’est installé entre le Mali et la France, une crise politique majeure qui a même conduit au renvoi par Bamako, de l’ambassadeur français en poste dans le pays.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles