09192020Headline:

Mali: Imam Dicko joue sa partition dans la transition

Au Mali, le leader du mouvement M5-RFP, l’Imam Mahmoud Dicko, n’est pas contre le fait de se conformer aux exigences de la CEDEAO, pour le bien-être des populations.
La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a exigé que les militaires, venus au pouvoir après un coup d’Etat le 18 aout dernier, cèdent le pouvoir aux civils. Cependant, plusieurs maliens ont critiqué cette attitude de l’organisation sous-régionale indiquant qu’il revient aux maliens de définir leur propre destin. Nonobstant les critiques, l’Imam Dicko se dit favorable aux propositions de la CEDEAO.

Pour le leader réligieux, « si la communauté internationale y compris la CEDEAO pense aujourd’hui que la présidence de cette transition doit venir à des civils, mais qu’on le donne à des civils ». Il explique en soulignant qu’il « faut se conformer aux exigences de la CEDEAO pour ne pas vraiment nous exposer à des sanctions. Pas seulement de la CEDEAO, mais aussi de la communauté internationale et de tous nos partenaires ». Le Mali, pays enclavé, est sous sanctions depuis le putsch et son isolement est très difficilement vécu par la population.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles