10152018Headline:

Mali: Inculpé dans la mort de plusieurs bérets rouges, Mohamed Issa Ouédraogo a plié bagage

Le commandant malien Mohamed Issa Ouédraogo, inculpé dans l’affaire des bérets rouges, a démissionné mardi, a appris ALERTE INFO, sans plus de précision.

Le commandant Issa Ouédraogo, sous contrôle judiciaire dans l’affaire dans l’affaire des bérets rouges, a déposé sa lettre de démission à la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) auprès de son supérieur hiérarchique, Colonel Diarran Koné.

Le procès a été repoussé, car les résultats du test ADN, ne seront disponibles qu’en octobre 2017 “, a indiqué le procureur général près la cour d’appel de Bamako, Idrissa Arizo Maïga.

En 2013, les corps de ces militaires appartenant à une unité parachutiste de l’Armée avaient été retrouvés dans un charnier à Diago près de Kati, une ville située à 15 kilomètres de Bamako, où Haya Sanogo et ses hommes avaient quartie

Les bérets rouges s’étaient opposés au putsch de mars 2012 conduit par le capitaine de l’armée Amadou Sanogo, qui a renversé le président ATT.

Ce putsch avait précipité la déroute de l’armée face à la rébellion touareg et aux groupes jihadistes dans le nord du Mali.

Le 10 juillet, la justice malienne avait de nouveau rejeté la demande de mise en liberté provisoire du général Amadou Haya Sanogo et ses coaccusés, dont les avocats avaient introduit une demande.

L’ex-chef de la junte militaire malienne et ses coaccusés sont poursuivis pour “enlèvement, assassinat et complicité d’assassinat” dans l’affaire des 21 “Bérets rouges” retrouvés morts en 2013, dans un charnier près de Bamako.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment