07172024Headline:

Mali: Ismael Wagué dément avoir discuté avec la Cedeao des termes de la transition

Le Colonel Major Ismael Wagué, porte-parole du CNSP, a formellement démenti la transition de trois ans qui aurait été décidée avec l’équipe de la médiation de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Selon l’Agence France-Presse (AFP) qui cite une source au sein de la Cédéao, « La junte a affirmé qu’elle souhaite faire une transition de trois ans pour revoir les fondements de l’Etat malien. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l’État ». Mais, rien de telle n’a été décidé, selon le porte-parole de la junte.

En effet, le porte-parole du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), le colonel Major Ismael Wagué, a réfuté toute décision bilatérale prise avec la Cedeao portant sur une quelconque transition de trois ans. « On a entendu sur certains médias qu’on est tombé d’accord avec la CEDEAO sur les termes de la transition et la composition du gouvernement. Ces informations font croire qu’un militaire va diriger la transition et que la majorité du gouvernement sera composée de militaires. Ce que nous voulons dire à tout le monde, c’est qu’aucune décision n’est encore prise », a-t-il déclaré, assurant que « Rien n’a été décidé avec l’équipe de médiation de la CEDEAO ».
Le CNSP est « là pour le pays et non pour le pouvoir »

« Nous sommes juste en discussion avec les émissaires de la CEDEAO. D’ailleurs, aucune décision ne sera prise sur les questions de transition et de gouvernement sans un consensus entre nous, Maliens », a tenu à préciser le Colonel Major Ismael Wagué, qui estime que les militaires du CNSP sont « là pour le pays et non pour le pouvoir ».

La délégation de la Cedeao est au Mali depuis le samedi dernier pour négocier la libération d’Ibrahim Boubacar Kéita et trouver une porte de sortie à la crise qui secoue actuellement le pays. L’organisation sous-régionale a annoncé une nouvelle réunion extraordinaire pour ce mercredi 26 août, afin de prendre de nouvelles décisions, après plusieurs jours de discussions avec les principaux acteurs de la crise politique du pays.

Melv Sage

What Next?

Recent Articles