08182017Headline:

MALI: l’Afrique humilié sur son sol À GAO par Emmanuel Macron le jeune président français/les faits

Ce vendredi 19 mai, Emmanuel Macron effectuait un déplacement au Mali, l’occasion pour lui de faire savoir qu’il était certes jeune, mais demeurait tout de même le Chef d’État des pays africains et les dirigeants africains de simples gouverneurs‎. Tout est dans le symbole.

On se souvient tous de l’humiliation et de l’affront infligé par Sarkozy à l’Afrique en 2007, affirmant dans le temple de la connaissance en Afrique francophone subsaharienne, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, que l’homme africain n’était pas assez rentré dans l’histoire. Aujourd’hui, le nouveau chef d’État français y est allé lui aussi de son humiliation.

En déplacement au Mali, le nouveau président français ne s’est pas donné la peine d’atterrir à Bamako pour y être accueilli, comme il est de coutume diplomatiquement, par son « homologue » Ibrahim Boubakar Keïta. Bi‎en au contraire, Emmanuel Macron qui avait‎ appelé son « homologue » malien mardi dernier au téléphone pour lui dire qu’il n’avait pas le temps de passer à Bamako, a directement atterri à Gao. C’est donc IBK, Président du Mali, qui a effectué le déplacement pour aller accueillir le nouveau patron à Gao.‎

Si certains avaient du mal à comprendre la notion de « rapport de forces‎ », il n’y avait pas de meilleure illustration. L’Afrique ( singulièrement le Mali ) se trouve une fois de plus humilié sur son sol ‎parce qu’on a pour dirigeants des hommes qui manquent cruellement de la moindre once de dignité. ‎

afriquemedia

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment