01182022Headline:

Mali: les forces britanniques arrêtent des combattants présumés de Daech et saisissent des armes

Lors d’opérations menées au Mali, les forces britanniques présentes dans le pays ont arrêté trois combattants présumés de l’Etat islamique et saisi des armes.

Au cours d’une opération de 17 jours, les troupes du Long Range Reconnaissance Group (LRRG) du Royaume-Uni ont agacé des extrémistes présumés appartenant à des groupes censés inclure l’État islamique du Grand Sahara (ISGS). Les opérations se sont soldées par la saisie d’armes et la sécurisation de village conformément au mandat de l’ONU de protéger les civils, rapporte forces.net.

Selon le rapport de la même source, les forces britanniques de la mission onusienne ont rencontré trois militants présumés de l’ISGS, qui ont abandonné des objets alors qu’ils fuyaient les lieux à la vue des soldats. Toutefois, le média indique que l’un des terroristes présumés a été appréhendé par les éléments de Queen’s Dragoon Guards.

Au moins deux motos ont été saisies ; un lance-grenades propulsé par fusée (RPG) avec des roquettes, des radios et des vêtements de combat, font également partie du butin récupéré. Quelques jours plus tard, des soldats du même régiment ont arrêté deux hommes armés qui tentaient de s’enfuir après avoir été approchés, indique forces.net. Les troupes ont saisi deux fusils AK47, des munitions, des radios et d’autres équipements militaires. Les trois détentions ont eu lieu dans une zone dans laquelle l’ISGS est connu pour opérer.

Les soldats britanniques recueillent des renseignements et dialoguent avec la population locale pour aider la mission des Nations Unies à comprendre et à répondre aux menaces et à protéger les civils. Plus tôt cette année, les forces armées britanniques menant une opération de « cordonnage et de recherche » ont saisi des AK47, des munitions, du carburant et des radios.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles