11212018Headline:

Mali : Les partisans de Soumaila Cissé partant un second tour

L’équipe de campagne du chef de file de l’opposition au Mali, Soumaila Cissé, a annoncé lundi soir à Bamako, sur la base de ses propres “éléments de tendance’’, qu’il y aurait un second tour pour la présidentielle qui devrait l’opposer le 12 août au chef de l’Etat sortant Ibrahim Boubacar Keita (IBK).

Sur la base de “nos éléments de tendance, nous sommes en mesure de vous dire qu’il y aura un second tour entre Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita’’, a déclaré Tiebilé Dramé, le directeur de campagne de Soumaila Cissé, lors d’une conférence de presse au QG de son candidat, à ACI 2000.

“Nous nous acheminons bel et bien vers un second tour’’, a insisté M. Dramé, selon qui, le souhait du président sortant de remporter le scrutin dès le premier, “est un échec’’, alors que le pays est toujours en attente de la proclamation des résultats officiels après l’élection présidentielle de dimanche.

Toutefois, il n’a dévoilé ni l’ordre d’arrivée au classement des candidats, ni leurs suffrages recueillis, ni l’estimation du taux de participation des électeurs à ce scrutin.

Reprenant à son compte la requête de la mission d’observation de l’Union européenne qui avait invité dimanche le gouvernement à publier la liste complète des bureaux où le vote n’avait pas eu lieu, il a, en plus, exigé que soit communiqué le nombre d’électeurs inscrits dans ces bureaux.

Aussi, a-t-il, chiffres à l’appui, accusé le camp du chef de l’Etat sortant d’avoir procédé à des “bourrages d’urnes’’ dans de nombreuses localités du nord du Mali, en proie aux violences des groupes armés.

“Nous contestons à l’avance ces résultats et demandons d’ores et déjà un recomptage contradictoire des voix’’, a-t-il déclaré, avant d’avertir: “cela ne peut pas passer et cela ne passera pas’’.

Selon M. Dramé, ce “recomptage contradictoire est indispensable pour la crédibilité du scrutin’’

Dans la perspective de ce second tour qu’il annonce, le directeur de campagne de Soumaila Cissé, a appelé les autres candidats à “la mise en place d’un vaste front démocratique’’ pour battre IBK.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment