12122018Headline:

Mali: Que s’est-il passé à Nantaka et Kobaka ? À savoir dans le contenue

Que s’est-il passé le 13 juin dernier à Nantaka et Kobaka, deux localités maliennes, non loin de Mopti, de l’autre côté du fleuve Niger ? Trois fosses communes auraient été découvertes à quelques kilomètres des deux villes. Vingt-cinq corps en tout ; vingt-cinq Peuls. L’armée serait responsable de ce massacre, selon des témoins.

 

Un témoin, un berger joint par RFI, raconte ce qu’il a vu à Nantaka, avant la découverte des corps, le lendemain, « … dans un trou ». « J’ai vu les militaires, j’ai vu les militaires… », dit-il, évoquant des camions. Selon ce berger, l’armée a arrêté les hommes. « Ils passaient de maison en maison », dit-il. Lui a pu se cacher à l’extérieur de la ville. C’était le 13 juin.

Une autre source, à Mopti, affirme que les forces armées, les FAMA, seraient parties en camion de Nantaka et Kobaka avec toutes les personnes en état d’arrestation. Les militaires auraient ensuite libéré les Songhaïs, les Tamasheqs noirs et les Bozo, gardant prisonniers 25 Peuls.

Les corps seront retrouvés répartis dans trois fosses communes, à quelques kilomètres des deux villes. Treize corps dans une fosse, sept dans une autre et cinq dans la dernière. Une liste de noms a été établie. Sur les 25 personnes, 21 sont de Nantaka-ville. Les autres habitaient des villages non loin.

Contactés, le porte-parole du gouvernement et le ministre de la Défense déclarent qu’une enquête a été ouverte. Le chef d’état-major est saisi. Mais les deux responsables affirment d’ores et déjà que « l’armée n’est pas impliquée dans ces événements, s’ils avèrent vrais ».

 

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

One Response to "Mali: Que s’est-il passé à Nantaka et Kobaka ? À savoir dans le contenue"

  1. sow says:

    En tout cas ce n’est pas un bon signe pour l’Afrique , c’est à croire que cette haine elle ne date pas nos jours , si on fait une retrospective de ceux qui ont commis des attaques ou attentats au nom d’un quelconque islam en europe , en afrique ,aux Etats Unis , ceux peulhs pouvaient etre traités autrement dans le strict cadre de la Loi . Mais la frustration d’une communauté et sa mise à l’écart ne justifient pas son extermination .
    Je crois que les peulhs n’ont plus le choix devant eux , parcequ’ils sont à ce qu’il me semble visés partout en Afrique parce qu’ils sont éleveurs , ils aspirent au pouvoir dans certains pays et pas parce qu’ils sont musulmans .

Leave a Reply

Submit Comment