02042023Headline:

Mali: « Tout État protège ses intérêts. Pourquoi le Mali devrait-il protéger les intérêts d’un autre pays ?» le ministre malien des affaires étrangères Abdoulaye Diop

Alors qu’il s’est rendu en Russie pour une visite plutôt soudaine, le ministre malien des affaires étrangères Abdoulaye Diop, est revenu sur les rapports d’accord entre Bamako et le groupe para militaire russe Wagner, et a apporté un démenti formel.

« Nous avons déjà communiqué directement avec nos confrères français sur cette question. J’ai confirmé qu’aucun contrat n’a été signé. Cette histoire fait partie d’une campagne de noircissement contre le Mali », a indiqué le chef de la diplomatie malienne lors d’une conférence de presse à Moscou. Il fait ainsi allusion aux récents rapports d’accord en cours entre le Mali et le groupes militaire privé russe Wagner.

Le ministre a toutefois assuré que pour son pays le Mali, la priorité du moment est la sécurité de son territoire et de sa population. A cet effet, il martèle que le gouvernement prendra toutes les mesures qu’il jugera appropriées pour la réussite de cette mission. « Tout État protège ses intérêts. Pourquoi le Mali devrait-il protéger les intérêts d’un autre pays ? Nous protégeons les intérêts de notre population. Nous ne sommes pas préoccupés par la coopération avec les SMP… », a-t-il indiqué.

Le ministre des affaires étrangères de la Russie Serguei Lavrov, a également opiné sur le sujet et a déclaré que la question de l’embauche d’un PMC à des fins de protection relève entièrement de l’autorité exclusive du gouvernement légitime du Mali. Il a mis l’accent sur le fait que la Russie n’avait pas sa main dans les activités « de telles structures » créées par des citoyens russes, soulignant qu’elles signaient des contrats de manière indépendante.

Toutefois, Lavrov ne s’est pas empêché de relever un point important de cette situation. Il a rappelé que le Mali est un Etat souverain et indépendant et que si son gouvernement décide de signer un tel contrat, cela ne devrait pas faire objet d’autant de polémiques. « Si ces contrats sont conclus avec des gouvernements légitimes d’États souverains, je ne comprends pas ce qui peut être considéré comme négatif ici », a-t-il déclaré.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles