01172022Headline:

Mali: un humanitaire nigérien travaillant pour une ONG française enlevé près de Gao

Un humanitaire nigérien a été enlevé dans le nord du Mali durant la nuit de mardi 28 à mercredi 29 décembre. Salarié de l’ONG française Première urgence internationale, il a été kidnappé par des hommes armés dans la localité d’Ansongo, près de Gao. L’identité de ses ravisseurs est toujours inconnue.

Il est environ une heure du matin lorsqu’une demi-douzaine d’hommes armés font irruption dans la guesthouse de Première urgence internationale, près de Gao, dans le nord du Mali.

Des logements occupés, dans la ville d’Ansongo, par les travailleurs humanitaires de cette ONG française. Les deux gardes, non armés, sont « malmenés » par les ravisseurs qui repartent rapidement, emmenant avec eux un expatrié. De nationalité nigérienne, âgé de 39 ans et médecin de formation, il coordonnait les activités de l’ONG dans la zone, consacrées à la sécurité alimentaire et à la santé.

Identité des ravisseurs pas encore connue
Cet expatrié était basé à Ansongo depuis plus d’un an, il travaille pour Première urgence internationale depuis plusieurs années. Des informations fournies par le directeur général adjoint de l’ONG, qui indique n’avoir aucune précision sur l’identité des ravisseurs.

« Nous ignorons s’il s’agit d’un acte crapuleux, d’une erreur, ou si c’est un groupe armé jihadiste avec d’autres motivations, explique Erwan Legrand à RFI. À ce stade, les ravisseurs ne nous ont pas contactés. »

La police et la gendarmerie maliennes ont été informées et des attaches ont été prises avec les communautés locales pour tenter d’établir un contact avec les ravisseurs.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles