05262022Headline:

Mali: un militaire russe tué dans une attaque à l’engin explosif

Un supplétif russe de l’armée malienne aurait été tué, mardi 19 avril, à Hombori, dans le cercle de Douentza, dans le centre du pays, après que son véhicule a explosé sur une mine improvisée, selon des sources rapportées par RFI.

Un ressortissant russe en opération avec des soldats maliens a été tué par une explosion dans le centre du Mali, région en proie à l’activité de groupes djihadistes, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Selon de nombreuses sources maliennes et internationales, notamment humanitaires et militaires, un véhicule de l’armée malienne, plus précisément de la gendarmerie, aurait été touché mardi matin par un engin explosif improvisé à Hombori. Un mode opératoire habituel des jihadistes du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) lié à Aqmi, actif dans cette zone.

Selon une source sécuritaire, un détachement composé de soldats maliens et d’« instructeurs russes » a subi dans la matinée de mardi une attaque à l’engin explosif artisanal près de la ville de Hombori. L’explosion a fait « un mort », un « instructeur russe », décédé après avoir été évacué par voie aérienne jusqu’à Sévaré, à quelque 260 km au sud-est, a-t-on ajouté de même source.

« Nous confirmons qu’un militaire de nationalité russe est décédé mardi des suites de blessures à Sévaré. Il a la trentaine. Le véhicule qui le transportait avec des militaires maliens a sauté sur une mine », a déclaré une source hospitalière jointe dans cette ville.

Riposte militaire
Les Fama et leurs supplétifs russes auraient dans la foulée fait irruption au marché hebdomadaire de Hombori, qui se tenait non loin du lieu de l’explosion, et effectué des tirs. Les sources locales et sécuritaires rapportent des morts, de nombreux blessés et de nombreuses arrestations, mais aucun chiffre fiable n’a pu être recoupé à ce stade. L’armée malienne n’a pas encore communiqué sur le sujet.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles