11182018Headline:

Mali: Une patrouille lancée contre les terroristes.

Une patrouille de grande envergure des Force armées maliennes (FAMA) a été lancée le week-end et est en cours dans plusieurs localité du Centre du pays, où des écoles auraient été fermées par des combattants terroristes, a indiqué mardi le ministère malien de la Sécurité, dans une note.

“Face à la persistance des informations faisant état de la fermeture des écoles par des combattants terroristes dans les Cercles de Nara et de Banmba (Centre du Mali), une patrouille des FAMA de grande envergure a débuté depuis samedi, dans lesdites circonscriptions”, précise le communiqué signé du ministre malien de la Sécurité, le général Salif Traoré.

“Cette opération qui se poursuit entre autres les villages de Toubacoura, Toubacoro, N’gounadi Ballaba, Madinani, Dandougou Yele, Sebete, Orteliba, Sayan, Chobougou, Boron et Madina Sccko, a permis l’interpellation de suspects qui ont été mis à la disposition des unités d’enquêtes”, a fait savoir le général Salif Traoré.

Lors de la rentrée scolaire 2017-2018, plus de 1.000 écoles “sont restées fermées pour cause d’insécurité, principalement dans les régions Centre et Nord du pays”, selon le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), expliquant que cette situation a laissé “plus de deux millions d’enfants, hors du système scolaire”.

Depuis le 01er octobre, la rentrée des classes est officiellement effective au Mali, mais plusieurs écoles du Centre et du Nord restent fermées.

Quelques jours après la rentrée scolaire, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga s’est rendu à Mopti, dans le Nord, pour encourager l’ouverture des classes restées fermées à cause de l’insécurité dans la région.

Achevant son communiqué mardi, le ministre malien de la Sécurité a assuré que “des dispositions utiles sont prises pour la sécurité, la tranquillité et la quiétude des citoyens”.

 

lequotidient.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment