01192022Headline:

Mali : une trentaine de personnes tuées dans une nouvelle attaque contre un bus de transport en commun transportant des civils

Plus d’une trentaine de personnes ont été tuées dans une nouvelle attaque contre un bus de transport en commun transportant des civils vers un marché dans le centre du Mali, rapportes des responsables locaux.

Des hommes armés non identifiés ont ouvert le feu sur un bus de transport qui effectuait un trajet deux fois par semaine du village de Songo à un marché de Bandiagara, à 10 km. Selon les informations rapportées par les autorités, le chauffeur du véhicule a été tué lorsque les assaillants ont tiré de façon disproportionnée sur le bus. 31 personnes ont en tout été tuées par les individus.

La plupart des victimes étaient des femmes qui se rendaient au marché pour travailler, ont indiqué des sources locales à l’agence de presse EFE. Selon le maire de la ville voisine de Bankass, Moulaye Guindo, cité par l’agence de presse Reuters, les assaillants « ont tiré sur le véhicule, ont crevé les pneus et ont tiré sur les gens ». Il a ajouté que plusieurs autres personnes sont portées disparues.

Les assaillants ont ensuite mis le feu au bus avant de se retirer et de s’évaporer dans la nature. L’attaque a eu lieu au cœur de la région de Mopti dans un Mali qui a connu une escalade de la violence ces derniers mois alimentée par des combattants liés à Al-Qaïda et à l’EIIL. Malgré les mesures militaires et l’aide des forces françaises sur le terrain, l’insurrection islamiste persiste et s’intensifie.

Comments

comments

What Next?

Related Articles