08192017Headline:

Maroc /Tout sur l’affaire des deux ivoiriennes bastonnées nues et humiliées par les camerounais sur les reseaux sociaux

L’affaire a pris des allures disproportionnées. Deux ivoiriennes résidant au Maroc ont été copieusement bastonnées et subi des agressions sexuelles. La vidéo montrant ces compatriotes circulent sur la toile. Ce qui a suscité une vive émotion et mobilisation générale des ivoiriens.

Choqués par les sévices corporels infligés à leurs compatriotes, les ivoiriens ne sont pas restés les bras croisés pour apporter leur soutien à leurs deux sœurs qui ont essuyé la furia d’une dame, une camerounaise. Selon des sources recoupées, tout serait parti d’une rixe entre les deux sœurs employées d’un ‘’maquis’’ au Maroc. Cet endroit est tenu par une Camerounaise. Suite à une brouille entre les deux ivoiriennes, elles en sont arrivées aux collets. Elles se sont battues. Leur palabre finie, la patronne du coin les met dehors leur faisant savoir que de telles bagarres ne sont pas faites pour arranger son commerce.

Après leur expulsion, avance une source, elles se retrouvent chez un compatriote ivoirien chez qui elles devraient passer la nuit. Mais contre toute attente, note-t-on, leur patronne débarque chez le bienfaiteur d’un soir le suppliant d’avoir pardonné à ses employées tout en le rassurant de tout laisser tomber. Promesse est donc faite au bienfaiteur de rentrer avec les deux ivoiriennes pour reprendre leur boulot.

Malheureusement, contre toute attente, déplorent certains internautes, la dame en question va s’attacher les services de loubards pour bastonner ses deux employées. Prises en otages et toutes dénudées sous la violence de ces hommes, une rançon de 500 euros chacune leur ai exigée pour leur libération. La dame exigeant ces sommes pour réparation de son ‘’maquis’’ qui serait endommagé suite à la bagarre éclatée entre ces deux. Après plusieurs investigations, la dame en question est démasquée par les ivoiriens résidant au Maroc. Ceux-ci manquent de peu de la lyncher. « Je demande pardon aux ivoiriens. Je suis désolée pour ce qui leur ai arrivé. C’est l’œuvre du diable. Je n’ai jamais voulu que cela arrive jusque-là. Je suis vraiment désolée. Aux gens qui ont fait ça, je ferai de mon mieux pour qu’on les retrouve. Je n’ai jamais voulu une telle issue », s’est prononcée toute larmoyante la dame. Un autre présumé co-auteur de cette agression est lui aussi démasqué.

La mobilisation autour des victimes s’intensifie. Des mots d’ordre sont donnés par des internautes très suivis sur la toile. De DJ Arafat en passant par DJ Publisith de London, tous adhèrent à la cause de leurs compatriotes. Toutefois, ceux-ci prennent le soin de mettre en garde contre toute personne qui voudrait en faire un incident diplomatique entre la Côte d’Ivoire et le Cameroun. Les victimes quant à elles sont prises en charge par des personnes de bonne volonté. Malheureusement, l’état de santé de l’une d’elle s’est détérioré. Des sources informent que celle-ci serait plongée dans un coma.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment