07202018Headline:

Maroc : Viol collectif d’une fille à bord d’un bus à Casablanca, posté sur les réseaux sociaux.

Après la diffusion d’une vidéo montrant un groupe de jeunes agresser sexuellement une jeune femme dans un bus, le Maroc entier se mobilise. La jeune femme serait atteinte d’un handicap mentale selon les autorités qui ont annoncé l’arrestation des jeunes agresseurs ce lundi 21 août.

Les réseaux sociaux et les médias au Maroc sont depuis ce dimanche 20 août en l’émoi après la diffusion d’images.

Sur celles-ci, on peut voir des adolescents, torse nu, bousculer violemment une jeune femme en pleurs dans un bus, la touchant dans ses parties intimes de son corps. La victime, à moitié dénudée, a poussé des cris de détresse sans que le bus ne s’arrête ou sans qu’aucun passager n’intervienne.

Selon la presse locale, la scène a eu lieu à Casablanca, métropole économique du royaume. La société chargée du transport en commun M’dina Bus, a indiqué que l’agression s’est déroulée ce vendredi 18 août et que les agresseurs avaient été appréhendés ce lundi 21 août, ce que la police a confirmé dans un communiqué. Il s’agit de six adolescents, âgés entre 15 et 17 ans, qui ont été placés sous surveillance policière.

La police a également confirmé que la jeune femme âgée de 24 ans est atteinte d’un handicap mental. Elle a relevé qu’elle n’avait avant la diffusion de la vidéo, reçu aucune plainte, ni de la part de la jeune femme agressée ni de la part du chauffeur.

Pour alerter les autorités sur le phénomène du harcèlement des femmes dans les espaces publics, la presse locale a enfoncé le clou en écrivant « Horreur à Casablanca », « des monstres commettent un crime odieux ».

Selon les chiffres officiels, près de deux Marocaines sur trois sont victimes de violences. Et les lieux publics sont les endroits où la violence physique à leur égard est la plus manifeste.

AfrikMag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment