12192018Headline:

Maurice Kamto affirme qu’il travaille pour la paix au Cameroun.

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition), Maurice Kamto qui continue de contester les résultats la présidentielle du 7 octobre, donnant le chef de l’Etat Paul Biya vainqueur, a promis lundi à Douala, de “continuer son combat dans la paix.”
“Soyez rassurés, nous allons poursuivre notre combat dans la paix”, a dit Kamto à plusieurs centaines de militants rassemblés devant le siège du MRC, précisant qu’il “travaille sans relâche pour trouver des voies et moyens pour sortir le Cameroun de la situation de crise”.

Rentré lundi après-midi au Cameroun, après un séjour de travail au siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, le président du MRC a été escorté par des militants de l’aéroport au siège de la formation de politique.

Le président Biya, 85 ans dont 35 au pouvoir, a été réélu pour un septième mandat avec 71,28 % des suffrages, à l’issue de la présidentielle, alors que l’opposant Kamto, qui arrive deuxième avec 14,23% des voix, a “rejeté” ces résultats et “refusé de reconnaître la légitimité du chef de l’Etat.”

L’ex-ministre dont les recours ont été rejetés par le Conseil constitutionnel, revendique la victoire depuis le lendemain du scrutin et annonce des scores différents : 39,74 % contre 38,47 % pour M. Biya selon ses chiffres “consolidés.”

Il a invité “la communauté internationale à prendre ses responsabilités, pour que la volonté du peuple camerounais souverain exprimée dans les urnes, soit restituée” et préconisé “le recomptage des voix.”

“J’ai demandé le recomptage des votes pour qu’on rétablisse la vérité”, afin de “jeter de nouvelles bases de la démocratie camerounaise”, a expliqué Maurice Kamto, promettant de “rendre compte des progrès obtenus” à Addis-Abeba “le moment venu.”

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment