10172019Headline:

Monnaie unique de la CEDEAO : quand les doutes sur la capacité des chefs d’Etat africains à réussir s’installent

Plusieurs pays d’Afrique, réunis au sein de la CEDEAO ont pris la décision d’unir leurs forces. Ils ont commencé par le plus important, la création d’une monnaie unique. Prévue pour être mis en circulation d’ici 2020, l’ECO, ladite monnaie, rencontre quelques résistances.Le collectif « Sortir du franc CFA », à travers un communiqué de presse, appelle la CEDEAO à surseoir la sortir de l’Eco pour 2020. Il demande un report de la mise en circulation de la monnaie unique car elle pourrait être bâclée. Le groupe doute de la capacité des dirigeants à mettre en place une monnaie aussi vite.Déclaration intégrale

« Appel au report de la mise en place de la monnaie unique de la CEDEAO

Depuis quelques jours, de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer l’Eco, la future monnaie commune de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest). Selon ses détracteurs, elle serait une copie conforme du franc CFA.

Nous sommes d’un autre avis. Au contraire, la création de cette monnaie unique pourrait être un événement politique majeur vers une intégration des économies de nos différents pays et porterait un coup fatal au franc CFA. Par conséquent, nous apportons notre soutien total à ce projet malgré les nombreuses imperfections qu’il pourrait comporter.

Toutefois, nous avons de sérieux doutes sur la capacité de nos dirigeants à créer une monnaie communautaire dans un délai si bref. En dépit des promesses faites par les chefs d’Etats des pays de la CEDEAO, nous restons convaincus qu’il est utopique de croire que cette monnaie puisse voir le jour en 2020 dans de bonnes conditions. Aucune stratégie, aucune feuille de route sensée et aucun Chef d’Etat au sein de la CEDEAO n’incarne suffisamment ce projet pour qu’il puisse aboutir si rapidement.

En outre, 2020 sera une année électorale dans nombre de pays de la CEDEAO, c’est le cas au Togo, au Niger et en Côte d’Ivoire. Il est difficilement concevable que ces Chefs d’Etats puissent s’engager dans un chantier d’une telle ampleur au vu de leur faible niveau de popularité dans leur pays respectif.

La précipitation imposée par ce délai irréaliste risque de bâcler la mise en place d’une monnaie unique au sein de la CEDEAO. Nous demandons donc solennellement à nos dirigeants de reporter ce projet ambitieux et salutaire et de proposer un calendrier qui permette d’associer les populations et la société civile aux débats nécessaires à la mise en application de l’Eco ».

avec beniweb

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment