05252017Headline:

Mort de PAPA WEMBA, il sentait le malaise avant sa montée sur la scène.

papa wemba-dernier instant4

Le “roi de la rumba” congolaise, Papa Wemba, est décédé dimanche à l’âge de 66 ans à Abidjan, pendant qu’il occupait la scène du Femua 9. Papa Wemba, de son vrai nom Jules Hungu Wembadio Pene Kikumba, était l’une des plus grandes figures de la musique congolaise et Africaine. On y ignore les circonstances réelles de sa mort mais ce qu’il importe de souligner, c’est que le chanteur se sentait mal avant de monter sur le podium. Retour sur les 15 minutes qui ont précédées son entrée sur la scène…

Il est difficile de parler de Papa Wemba au passé. 24 heures avant, il était encore des nôtres et on pouvait sentir sa chaleur, et le boom d’énergie qu’il partage autour de lui. Avec ses 66 piges, le chef du village du Molokai avait encore des ressources à revendre. Du reste c’est ce que nous croyions. Fauché par un malaise en pleine scène, le micro en main, Papa Wemba ne se relevera pas de sa chute. La scène qu’il a pratiqué pendant plus de 50 ans venait d’avoir raison de l’artiste. Le vieux ‘’MZee’’ a cassé la pipe tôt ce dimanche 24 avril 2016 à 5h30 mn dans une clinique privée à Abidjan. Triste nouvelle pour le monde de la musique africaine. Une icône vient de tomber. Cependant avec un peu de recul, l’on aurait pu éviter le drame.

Pour ceux qui ont eu l’opportunité de vivre les derniers instants avec Papa Wemba, peuvent confirmer cette thèse. Oui, ce soir du concert qu’il devrait donner sur la grande scène du Femua, les proches collaborateurs de l’artiste, ont trouvé un Papa Wemba, peu ordinaire. L’homme avait un comportement etrange comme préoccupé par quelque chose ou du moins un mal qu’il tente de dissimuler. Notre interlocuteur qui nous rapporte ces faits ne manque pas de préciser que Papa Wemba était nerveux et anxieux. Notre reporter photo en a eu l’occasion de s’en rendre compte. Mais l’on a cru que l’état dans lequel se trouvait le roi de rumba était lié à tout individu qui connait un stress avant d’affronter son public. Que nenni ! Papa Wemba voulait être seul, il a refusé de se faire prendre image par notre reporter photo, la seule interview qu’il a accordé a été faite par la chaine de télévision A+. Après quoi, il s’est pompé une sorte de ventoline dans les narines. Ça donnait l’impression de croire qu’il était soit enrhumé, soit avait –il besoin d’oxygène pour attaquer la scène. Ces faits , se passent 15 mn avant qu’il ne monte sur la scène. Et quand son tour de passage arrive, Papa Wemba communie bien avec son public avec 3 chansons. La 4ème chanson, il ne la jouera pas et même plus. Et comme s’il sentait les choses venir, sur la scène, il s’était mis en arrière-plan pour laisser ses danseuses occuper le podium. Certes cela peut faire partie de la chorégraphie, mais au fond, Papa Wemba semblait vouloir fuir la forte pression et la bouffée de chaleur. Par étouffement, il s’est écroulé et la suite on la connait. Le rideau tombe sur le Femua 9 avec la perte du roi de la rumba.

Y’avait-il des signes qui annonçaient cela ? La question reste posée et si l’on jette un regard dans le retroviseur, l’on pourrait trouver la réponse à notre interrogation. En effet en fin février dernier, Papa Wemba, avait déjà côtoyé la mort. Il est sorti d’un coma de 3 jours dans un hôpital à Paris. Selon le diagnostic médical, il aurait été terrassé par une crise de malaria cérébrale. Si en France, Papa Wemba a pu bénéficier de l’assistance des médécins européens, à Kinshasa, l’artiste était dit-on mal soigné. Son état de santé se serait dégradé. Et c’est de sa convalescence qu’il aurait accepté de participer au Femua 9. Papa Wemba aurait il voulu braver son mal avec le public du Femua ? Une chose est sûre , il est mort en héros.

Adieux l’artiste!!!
Par Ange T. Blaise

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment