09262018Headline:

Niger, Agadez: Sidiki DIAKITE était au sommet de la lutte contre les réseaux de trafiquants de migrants

Le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité de Côte d’Ivoire, Sidiki DIAKITE a participé le 16 mars 2018 dernier à Agadez au Niger, à un sommet international Afrique-UE sur la thématique de la lutte contre les réseaux de trafiquants de migrants, initiative du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur Français Gérard COLLOMB.
Au regard des enjeux et des menaces sécuritaires actuels, cette mission à l’extérieur du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, se justifie par la politique du Président de la République et de son Gouvernement, de lutter efficacement contre la traite des personnes sous toutes ses formes.
A Agadez, la ville au centre du pays considérée comme un carrefour des principales routes migratoires vers la Libye, puis les côtes italiennes, le Ministre DIAKITE aux côtés de son homologue Ally Coulibaly, Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur également présent à ce sommet de haut niveau, a rappelé aux Ministres des affaires étrangères et de l’intérieur de l’Allemagne, du Burkina Faso, de l’Italie, de l’Espagne, de la Mauritanie, les secrétariats du G5 Sahel et de la CENSAD, de la Libye, du Sénégal, de la Guinée, du Tchad, de l’ONUDC, l’OIM, le HCR, de l’UA et de l’UE tous présents à ce sommet, la grande détermination et l’engagement des autorités ivoiriennes, d’accentuer la lutte contre les réseaux de trafiquants de migrants et, surtout d’apporter en amont, des solutions durables à l’immigration pour stopper la migration.
Au cours de cette rencontre d’Agadez, espace de rencontre et de partage d’informations sur les menaces sécuritaires auxquelles font aujourd’hui face nos états, le Ministre DIAKITE a eu plusieurs audiences notamment avec le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur Français Gérard COLLOMB et, son homologue d’Espagne, M. Juan Ignacio Zoido.
Au menu de leurs échanges, Sidiki DIAKITE et ses pairs, ont parlé de coopération bilatérale dans le domaine de la sécurité , notamment de la mise en commun d’actions conjointes, visant au renforcement d’outils nationaux de lutte opérationnelle contre le trafic illicite de migrants et la traite des êtres humains et, d’une meilleure coordination de ces outils nationaux au niveau régional.
Il faut rappeler que la Côte d’Ivoire s’est dotée d’une législation spécifique sur la traite des personnes et, dispose d’un comité national de lutte contre la traite, et désormais les initiatives sont centralisées en matière de lutte contre la traite. C’est pourquoi, en application des recommandations en 2010 des Nations unies, la Côte d’ivoire a pris un train de mesures pour criminaliser cette pratique.
Au terme de cette rencontre, une déclaration conjointe exprimant la volonté des états de lutter contre les réseaux de trafiquants a été adoptée.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment