10232017Headline:

Niger : ouverture du procès sur le trafic de bébés

Le procès de l’ex-président du Parlement du Niger Hama Amadou ainsi que d’une vingtaine de personnes dont son épouse Hadiza Amadou, impliquées dans un présumé trafic international de bébés s’ouvre ce vendredi à Niamey.

Le présumé trafic international de bébés qui a agité l’opinion publique au Niger, prend une nouvelle tournure. En effet, le procès va s’ouvrir à Niamey, ce vendredi. Tous les suspects, ayant bénéficié depuis plusieurs jours d’une liberté provisoire, sont attendus à la barre. Parmi eux figurent Hama Amadou, en exil en France, ainsi que son épouse, Hadiza Amadou.

De président de l’Assemblée à simple justiciable

En exil en France depuis août dernier, après l’autorisation, par ses pairs, de son audition par la justice dans l’affaire du trafic de bébés, Hama Amadou sera donc jugé par contumace. De président de l’Assemblée nationale, Hama Amadou se retrouve sur le banc des accusés dans une affaire qui fait grand bruit au Niger et à l’international.

Opposant au Président du Niger, Mahamadou Issoufou, il dénonce un procès politique dans l’unique but de l’éliminer de la scène politique. « Cette action présumée de trafic d’enfants, aucun élément n’a été fourni pour l’étayer. C’est un dossier politique comme les autres », martèle-t-il.

En juin dernier, plus d’une vingtaine de personnes, dont des épouses de personnalités nigériennes, ont été arrêtées au Niger, suite au démantèlement d’un présumé trafic de bébés en provenance du Nigeria. Qu’en sera-t-il du sort d’Hama Amadou, candidat à la Présidentielle de 2016 ?

afrik.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment