09212019Headline:

Nigeria / Affaire Bombardement de l’Ambassade de l’Afrique du Sud à Lagos : le Gouvernement a démenti l’information

Le gouvernement nigérian a démenti les informations sur l’explosion présumée d’une bombe à l’ambassade sud-africaine à Abuja samedi.

La fausse nouvelle a été orchestrée par une « opposition désespérée » pour semer la panique et le chaos parmi la population. Dans une déclaration publiée samedi à Abuja, le ministre de l’Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed, a déclaré que la vidéo de la prétendue explosion à la bombe diffusée sur les médias sociaux était celle de l’explosion à Emab Plaza, près de Banex, à Abuja le 25 juin 2014. Le ministre a déclaré qu’il était désormais évident que l’opposition désespérée avait décidé d’utiliser les fausses informations et la désinformation comme des outils pratiques pour affirmer sa détermination à rendre le Nigéria ingouvernable, après avoir perdu dans les urnes.

«On assiste de plus en plus à la panique de l’opposition désespérée à utiliser de fausses informations et de la désinformation comme stratégie pour déclencher le chaos dans le pays. Vendredi (6 septembre 2019), ils ont trafiqué et diffusé la vidéo de mon apparition à la chaîne Channels Television en janvier 2015 (alors que j’étais le porte-parole de l’APC) pour faire croire que je suppliais les Nigérians de pardonner au président Buhari de ne pas avoir de certificat de scolarité. Pire encore, ils ont republié la vidéo, donnant l’impression que cela s’est passé jeudi dernier et que j’ai agi en ma qualité de ministre de l’Information et de la Culture », a déclaré le ministre.

Appel au discernement
Lai Mohammed indique toutefois que, «malheureusement pour eux, cette vidéo trafiquée est sortie le même jour. Le PDP avait envoyé des avocats et des agents du parti à l’université de Cambridge pour confirmer l’authenticité du certificat scolaire du président ouest-africain, pour être ensuite surpris de découvrir que non seulement le président a passé l’examen, mais il a également réussi. On aurait pu s’attendre à ce qu’un parti qui défend sa légalité dans l’état de droit, un parti qui conteste le résultat de la dernière élection présidentielle devant un tribunal, attende patiemment le jugement imminent sur la question au lieu de se livrer à des tactiques sournoises et de recourir à auto-assistance ».

Mohammed a appelé les Nigérians à faire preuve de discernement à ce stade et à vérifier la véracité de toute information reçue. « Ce n’est que le début. Les Nigérians devraient s’attendre à une explosion de fausses nouvelles et à la désinformation dans les jours et les semaines à venir. En effet, le désespoir de cette opposition est alarmant. Mais leur stratégie échouera, comme toutes les autres stratégies douteuses qu’ils ont employées dans leur tentative désespérée de prendre le pouvoir », a-t-il déclaré. Le ministre a averti les responsables de la campagne de fausses informations et de désinformation orchestrée de cesser immédiatement ou de s’attendre à affronter la justice.

Avec Beninwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment