12052016Headline:

Nigeria : Après 300 filles liberée, l’armée annonce encore la libération de 160 nouveaux otages de Boko Haram

boko haram--lycéennes

L’armée nigériane a annoncé jeudi avoir libéré 160 otages déténus dans le fief des islamistes de Boko Haram. Il y a deux jours, près de 300 filles et femmes ont été délivrées des griffes de la nébuleuse terroriste.

Les bonnes nouvelles se suivent depuis quelques jours pour l’armée nigériane. Sani Usman, l’un de ses porte-paroles a annoncé le 30 avril la libération de 160 femmes et enfants aux mains de la secte islamiste Boko Haram dans leur repaire de la forêt de Sambisa (Nord-Est).

“Nous sommes toujours en train de dénombrer les personnes sauvées, mais il y a environ 60 femmes de tous âges et environ 100 enfants”, a-t-il indiqué.

Un otage et un soldat ont été tués lors de l’opération. Côté blessés, on dénombre  huit otages et quatre soldats. Aucun bilan n’a été donné sur les pertes du côté des combattants  de Boko Haram.

 

Boucliers humains

L’armée avait annoncé le 28 avril la libération de 200 filles et 93 femmes également retenues dans des camps de Boko Haram dans la forêt de Sambisa.

Selon une source militaire nigériane, les femmes libérées cette semaine servaient notamment de “boucliers humains” contre les opérations de l’armée.

Avant leur identification formelle, l’armée n’est pas en mesure de préciser si parmi les captives libérées figuraient certaines des lycéennes enlevées à Chibok le 14 avril 2014.

Le porte-parole de l’armée de terre a indiqué que l’armée a “nettoyé plusieurs camps d’entraînement terroristes”, durant les opérations et a saisi des équipements et des véhicules.

(Avec AFP)
 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment