07212024Headline:

Nigeria: Boko Haram, 20 personnes tuées par l’armée

20 combattants de Boko Haram ont été tués par l’armée au Nigeria précisément dans le nord-est du pays, a annoncé l’armée.
L’armée nigériane a annoncé le dimanche 13 décembre 2020, que ses troupes avaient tué au moins 20 combattants de Boko Haram en repoussant une attaque lancée par ce groupe terroriste dans le nord-est du pays.

L’attaque a eu lieu samedi dans la région administrative d’Askira-Uba, dans le nord de l’Etat de Borno. Les combattants de Boko Haram ont pris pour cible la population civile, mais ont été repoussés par les forces armées nigérianes, a déclaré Ado Isa, porte-parole de la 7e Division de l’armée nigériane à Maiduguri, la capitale de l’Etat.
Un soldat a été tué et deux autres blessés lors de la fusillade, a-t-il indiqué à Xinhua.
Les combattants de Boko Haram, que l’on soupçonne d’être venus de la forêt de Sambisa, où se trouve leur principal camp d’entraînement au Nigeria, sont arrivés à bord d’une quinzaine de camions, et ont convergé sur la zone d’Askira-Uba depuis différentes directions dans le but de faire le plus de ravages possible, a précisé le porte-parole.

Quatre camions équipés de mitrailleuses ont été capturés par l’armée, tandis que d’autres ont été détruits par des frappes aériennes en soutien des troupes terrestres, a-t-il ajouté.

Le groupe Boko Haram tente de créer un Etat islamiste dans le nord-est du Nigeria depuis 2009. Cette dangereuse organisation étend également ses attaques aux autres pays qui entourent le lac Tchad.

Yeclo

What Next?

Recent Articles