11192018Headline:

Nigeria: Boko Haram attaque une base militaire dans le nord-est

Des combattants de Boko Haram ont pris ce weekend une importante base militaire au terme d’affrontements musclés et tendu une embuscade à des soldats dans deux attaques témoignant de l’emprise des jihadistes dans le nord-est du Nigeria.

Samedi soir, les insurgés ont envahi une base militaire forte de plus de 700 soldats dans l’Etat de Yobe, région frontalière du Niger, où une centaine de jeunes filles avaient été enlevées plus tôt cette année.

Il s’agit de la deuxième attaque d’envergure en deux jours des jihadistes affiliés à l’organisation Etat islamique contre les forces nigérianes dans le nord-est du pays, région pourtant entrée dans une « phase de stabilisation post-conflit », selon le président Muhammadu Buhari.

63 soldats et le commandant ont pris la fuite

Samedi, « les terroristes de Boko Haram ont attaqué les troupes de la 81e division avancée dans le village de Jilli du district de Geidam. Les terroristes, nombreux, ont lancé l’assaut vers 19H30 (18H30 GMT) et ont pris le contrôle de la base après de durs combats qui se sont prolongés jusqu’à 21H10 », a déclaré à l’AFP une source militaire.

LA BASE ATTAQUÉE EST NOUVELLE

Le commandant de la base et 63 soldats ont pris la fuite pour trouver refuge à Geidam, un chef-lieu situé à une soixantaine de kilomètres, où sont attendus les 670 autres militaires en poste dans la garnison attaquée, a indiqué cette source.

« Nous ne savons pas s’il y a des victimes parmi les soldats, nous le saurons plus tard », a souligné ce responsable, précisant que la base attaquée était nouvelle et que les soldats y avaient été récemment déployés de Lagos (sud), la vaste métropole de ce pays de 190 millions d’habitants…

Retrouvez la suite de cet article sur jeuneafrique.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment