12082021Headline:

Nigeria: la pression monte sur le Royaume-Uni pour le retour des bronzes du Bénin

Une cérémonie a eu lieu ce jeudi 28 octobre à l’Université d’Aberdeen en Écosse pour la restitution d’une des sculptures, volée suite à la destruction de l’ancienne ville d’Edo, connue aujourd’hui sous le nom de Benin City, au Nigeria. Mercredi, c’est un collège de l’Université de Cambridge qui a officiellement restitué un bronze représentant un coq.

Alors que le British Museum continue d’hésiter sur la marche à suivre pour restituer – ou pas – les quelque 900 bronzes du Bénin en sa possession, une institution britannique a fait le premier pas en présence d’officiels nigérians ce mercredi.

Le Jesus College attaché à l’Université de Cambridge a rendu mercredi au Nigeria la sculpture représentant « Okukur », un coq majestueux, qui lui avait été donné en 1905 par le père d’un étudiant.

En le recevant, le directeur général de la Commission nationale des musées et des monuments du Nigeria a estimé que le British Museum n’a « plus vraiment d’alternative » face à « la volonté de restituer les œuvres pillés » qui s’exprime à travers le monde.

Ce jeudi, c’est une sculpture représentant le roi du Benin qui a été remise à la délégation par l’Université d’Aberdeen en Ecosse, qui l’avait acquise lors d’une vente aux enchères en 1957.

Le vice-chancelier de l’université a estimé que « ces quarante dernières années, les bronzes du Bénin sont devenus un important symbole d’injustice » liée à la colonisation.

Le Nigeria et l’Allemagne ont signé récemment un accord de principe pour le retour de plus d’un millier d’objets pillés dans l’ancien Royaume du Bénin. Leur transfert devrait avoir lieu au printemps 2022.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles