05272022Headline:

Nigéria : une Eglise piégée explose

Une explosion s’est produite dans la chapelle catholique St. John’s College, à Mutum-Biyu, siège du gouvernement local de Gassol, au Nigéria, a on appris.

Dans des propos, recueillis par un journal local, le Principal du collège, le Révérend-frère Emmanuel Ikyaan, a déclaré que l’explosion a eu lieu, dimanche, vers 19h20.

Le bâtiment a été, complètement, détruit. Cependant, fort heureusement, aucune perte en vie humaine n’a été déplorée, ajoute le journal. La même source rapporte que le religieux a appelé à une enquête poussée, dans l’espoir de retrouver les auteurs de cet attentat, afin qu’ils subissent la rigueur de la loi.

L’homme de Dieu, à en croire le journal, déplore cet état de fait, après avoir fait le bilan du drame. «Nous remercions Dieu qu’aucune vie n’ait été perdue, mais l’Église a été détruite. Environ 10 minutes après l’explosion, nous avons commencé à entendre des coups de feu dans la ville. Les jeunes et certains élèves organisaient un programme dans la chapelle qui servait de salle de classe et avait quitté les lieux peu de temps avant l’explosion. Il s’agit d’un local religieux et si des attaques comme celles-ci se produisent contre l’Église, où les gens iront-ils ? Je veux demander une enquête approfondie pour retrouver ceux qui sont derrière l’attaque et qu’ils soient traduits en justice. », a-t-il déploré.

Le responsable des relations publiques du commandement de la police de l’État de Taraba, DSP Abdullahi Usman, a confirmé l’attaque, décrivant ce qui s’était, réellement, passé. « Ce qui s’est passé, c’est que certains ravisseurs ont tenté de saisir le propriétaire d’une station-service de la ville; heureusement, le propriétaire de la station de dépôt s’en est sorti indemne. Les assaillants ont jeté un explosif dans l’église pour effrayer les gens et leur permettre de s’échapper de la ville. », a-t-il expliqué.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles