05262022Headline:

Olivier Dubois, otage au Mali depuis treize mois

Treize mois, soit 395 jours, que notre confrère Olivier Dubois est retenu en otage. Journaliste indépendant travaillant pour Libération, Le Point et Jeune Afrique notamment, il a été enlevé le 8 avril de l’année dernière à Gao, dans le nord du Mali, alors qu’il était en reportage.

Depuis son enlèvement, il est apparu dans deux vidéos, l’une diffusée il y a un an, l’autre il y a un peu moins de deux mois. Olivier Dubois y explique être aux mains du Jnim, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique, et demande à tous ceux qui œuvrent à sa libération de continuer de le faire.

Les autorités maliennes et françaises ont à plusieurs reprises assuré de leur entière mobilisation, sans livrer davantage de détails sur les actions entreprises.

Il y a deux semaines, l’avocat de la compagne d’Olivier Dubois exigeait l’ouverture d’une information judiciaire, en France, afin d’accéder au dossier jusqu’ici tenu secret par le parquet national anti-terroriste.

La pétition lancée il y a un an par sa famille, pour exiger que la libération d’Olivier soit érigée en priorité politique, recueille aujourd’hui près de 100 000 signatures.

Comme chaque 8 du mois depuis son enlèvement, RFI donne la parole aux proches d’Olivier Dubois. Dans sa dernière vidéo, Olivier confirmait qu’il pouvait entendre leurs messages. Alors RFI continue – en dépit de la suspension de notre antenne au Mali par les autorités de transition, mécontentes de la diffusion de certaines informations, RFI reste accessible sur ondes courtes.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles