10212018Headline:

Ouagadougou: Le raid aérien de Barkhane dans le nord du Faso.

L’armée burkinabè est aux prises à des groupes terroristes qui ne cessent de l’endeuiller ces dernières années. Barkhane a donc lancé des raids pour venir en aide à leurs frères d’arme du Faso.

Le Nord-Burkinabè est tombé sous la coupe des groupes terroristes qui ne cessent d’y perpétrer des attentats. Les policiers, gendarmes ou militaires burkinabè qui ont le malheur de s’y aventurer subissent des attaques qui entrainent des pertes dans leurs rangs. C’est face à ce désastre que la force française Barkhane a décidé d’intervenir contre ces jihadistes et autres terroristes qui semblent avoir pignon sur rue dans le septentrion burkinabè.

Aussi, dans la nuit du 3 au 4 octobre 2018, les militaires français ont lancé un raid aérien dans la province du Soum. Un premier vol de reconnaissance opéré par un drone, suivi de deux avions Mirage 2000 ont permis de mettre en déroute des assaillants qui venaient d’attaquer une mine d’or. Attaque au cours de laquelle ces hommes sans foi ni loi ont tué un gendarme, blessé un autre et fait d’importants dégâts matériels, avec de nombreux véhicules incendiés.

Notons que cette intervention de la force Barkhane a été faite sur demande des autorités burkinabè. Ainsi que l’a confirmé le colonel Patrick Steiger, porte-parole de Barkhane, lors d’un appui similaire, en avril dernier : « Ce sont des capacités que nous déployons en appui de nos forces partenaires. » Sept assaillants ont été tués lors de l’intervention de Barkhane.

Ce raid des forces françaises parties de Niamey pour intervenir au nord du Faso permet ainsi de soulager les forces armées burkinabè qui sont visiblement dans un total désarroi face à l’attaque répétée des groupes terroristes contre leurs positions.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment