12052016Headline:

Pendant que des Africains sont sur des pinasses pour l’Europe des Migrants Grecs veulent rejoindre la Cote d’Ivoire par la mer

Immigration clandestine

Le samedi 29 Octobre, les gardes côtes Marocains ont interceptés un groupe de migrants pour le moins surprenants. Près de 500 citoyens Grecs ont pris la mer afin de rejoindre le continent Africain. Malheureusement pour eux, ils ont été interceptés et sont maintenant détenus dans un centre à Casablanca.

Les migrants fuyaient la crise Grecque qui ne cesse de s’éterniser, après les nombreux plans d’ajustement structurels imposés par le FMI, auxquels s’ajoutent les pressions de l’Union Européenne.

Hommes, femmes et enfants, ils voulaient tous rejoindre la Côte d’Ivoire, où l’économie fleurissante leur aurait offert emploi, foyer et dignité.

L’un des migrants, Nikos qui était à bord de l’embarcation de fortune avec sa femme et ses quatre enfants a confié « ne plus en pouvoir de la pression quotidienne en Grèce ». L’idée de rejoindre la Côte d’Ivoire lui serait venu à l’esprit après avoir regardé une émission sur les pays les plus dynamiques d’Afrique. Malheureusement pour lui et ses proches, son rêve s’effondre, et il devrait être renvoyé en Grèce dans les semaines à venir.

Nous avons demandé à Nikos s’il est prêt à recommencer. Il nous a simplement répondu  par un « Oui, je ferai le voyage autant de fois que nécessaire ». Bonne chance Nikos et à tes compatriotes.

 

Le samedi 29 Octobre, les gardes côtes Marocains ont interceptés un groupe de migrants pour le moins surprenants. Près de 500 citoyens Grecs ont pris la mer afin de rejoindre le continent Africain. Malheureusement pour eux, ils ont été interceptés et sont maintenant détenus dans un centre à Casablanca.

Les migrants fuyaient la crise Grecque qui ne cesse de s’éterniser, après les nombreux plans d’ajustement structurels imposés par le FMI, auxquels s’ajoutent les pressions de l’Union Européenne.

Hommes, femmes et enfants, ils voulaient tous rejoindre la Côte d’Ivoire, où l’économie fleurissante leur aurait offert emploi, foyer et dignité.

L’un des migrants, Nikos qui était à bord de l’embarcation de fortune avec sa femme et ses quatre enfants a confié « ne plus en pouvoir de la pression quotidienne en Grèce ». L’idée de rejoindre la Côte d’Ivoire lui serait venu à l’esprit après avoir regardé une émission sur les pays les plus dynamiques d’Afrique. Malheureusement pour lui et ses proches, son rêve s’effondre, et il devrait être renvoyé en Grèce dans les semaines à venir.

Nous avons demandé à Nikos s’il est prêt à recommencer. Il nous a simplement répondu  par un « Oui, je ferai le voyage autant de fois que nécessaire ». Bonne chance Nikos et à tes compatriotes.

afriquegraphique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment