09262017Headline:

PHOTO/Nordsud24 fait de grave revélation “Des combattants ivoiriens aux côtés de Diendéré”

burkina ivoirien ds le coup

Alors que la partie est quasiment perdue sur le terrain militaire et que de nombreux éléments du RSP ont rendu les armes, le Général Diendéré refuse d’obtempérer aux injonctions de l’armée lui demandant de déposer les armes et de se rendre. il fonde ses espoirs sur la Cedeao dont la démarche trahit une certaine collision avec les putschistes comme l’ a fait si bien remarquer Adama Kanazoe de l’organisation agir, rapportant les propos de Macky Sall et de Diendéré.

»Le médiateur Macky Sall vient de confirmer le caractère partisan de son projet devant ses pairs à Abuja en ces termes: » je suis venu vous présenter les propositions arrachées à la junte. Et le chef de la junte d’enfoncer le clou en affirmant à son tour sur rfi: « c’est la CEDEAO qui nous a proposé l’amnistie ».

Il se fait même menaçant pour gagner du temps en attendant les conclusions du sommet de la Cedeao où il espère se voir accorder une amnistie, ses hommes et lui.

L’entêtement de Diendéré à sortir de Ouagadougou avec ‘’ses hommes’’ n’est pas anodin.

De quels ‘’hommes’’ parle encore Diéndéré, puisque la plupart des RSP, soldats de l’armée régulière ont déposé les armes et rejoints les casernes de cantonnement indiqués par l’Etat major ? Et Ces derniers ont encore grossi les rangs des soldats ralliés (plus de 150 RSP ont été convoyés par car au camp Lamizana, selon la lettre du continent), à l’appel de Diendéré lui-même ?

Les derniers ‘’ hommes’’ du Général sont en réalité, pour la plupart, des mercenaires mis à sa disposition pour le coup d’Etat par des pays étrangers. II est fait état en effet de nombreux combattants étrangers dans les rangs du RSP,  dont certains éléments auraient été faits prisonniers. Comme le témoignent les images de ce soldat ivoirien capturé par les populations et convoyé à la gendarmerie de Bedego.

Le général déchu,sur le terrain, sait compter sur ses soutiens au sein de cette institution. Il demeure convaincu qu’ils ne le lâcheront pas. Les présidents de pays voisins impliqués jusqu’au cou dans l’aventure Burkinabé y ont tout intérêt pour ne pas être totalement mis à nu. Car ils sont nombreux leurs hommes mis en mission au sein du RSP et qui sont pris au piège de l’échec du putsch. Les mercenaires étrangers constituent désormais le gros de ce qui reste du RSP accroché au Général.Des grosses têtes des armées de ces pays et leurs équipes se trouveraient pris au pièges aux côtés de Diendéré.

L’adoption d’une loi d’amnistie au sommet de la Cedeao, impliquerait l’engagement à tout point de vue (Y compris militaire) de l’institution dans la crise Burkinabé pour faire respecter cet accord dont le but inavoué des Chefs d’Etat farouches partisans de l’amnistie, est de voler au secours de leurs hommes.

En attendant l’hypothétique bouée de sauvetage de ses parrains de la Cedeao, des affrontements entre soldats RSP ont eu lieu tout à l’heure entre un groupe prêt à se rendre et un autre extrémiste. On note un mort et des blessés.
Les États-Unis et l’Union Européenne exigent la reddition sans conditions du Général et de ses miliciens.

 

Wilfried K. Sanou

Nordsud24info@gmail.com

Nordsud24.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment