09252020Headline:

Pourquoi compaoré n’est pas resté en cote d’ivoire pendant longtemps comme le souhaitait Ouattara

blaise compa

L’ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par une révolution populaire avant de s’exiler en Côte d’ivoire, vient de quitter Yamoussoukro. L’hôte encombrant, d’Allassane ouattara, vient de s’envoler pour le Maroc, où il ´devrait normalement être accueilli. Selon une source proche de la Présidence ivoirienne, “Blaise Compaoré, sa femme et des membres de sa famille ont quitté dans l’après-midi Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne, où ils se trouvaient depuis trois semaines’’ avant d’ajouter que ce départ ‘’n’est pas définitif’’.
Pourquoi le Maroc ?
Il est de notoriété que le Maroc accueille les dirigeants africains indésirables par l’Union Européenne. Quel pays de l’Union Européenne aurait accepté Blaise Compaoré ? En dehors de la France, il serait difficile d’en trouver. Encore faut-il que les associations qui luttent contre les biens mal acquis des présidents africains acceptent de se taire. Ce qui n’est pas le cas. Que dire alors des partisans de Laurent Gbagbo en France qui battent le pavé depuis trois ans et qui ont célébré la chute de Blaise. Le Maroc reste donc la destination idéale. Mobutu Sesse Seko, l’ancien dictateur de la République du Congo, y a trouvé refuge après sa chute, il y est même décédé. Son corps s’y trouve toujours enseveli. Les présidents africains déchus s’y refugient principalement pour des raisons de santé. En effet, malgré les apparences de bon médiateur que lui a conféré la communauté internationale, notamment la France, Blaise Compaoré est considéré dans l’opinion Européenne comme un dangereux dictateur á l’image du Tunisien Ben Ali. Avec les infrastructures sanitaires aux normes internationales que dispose le royaume Chérifien, l’ancien homme fort du Burkinabé pourra se faire traiter sans grandes difficultés et se balader sans grande sécurité. L’exil luxueux de Yamoussoukro étant presqu’une prison, au Maroc, Blaise pourra s’offrir des ballades sans craindre pour sa sécurité.

Kondo Christ David

Lebandama.com

NB: Le titre est de la rédaction

Comments

comments

What Next?

Recent Articles