12112018Headline:

Présidentielle au Mali: IBK en tête du scrutin selon ses partisans

Le président malien, Ibrahim Boubacar Kéïta dit IBK, candidat à sa propre succession, “arrive largement en tête” des suffrages exprimés lors de la présidentielle de dimanche, a annoncé lundi sa coalition, Ensemble pour le Mali (EPM), évoquant “les premiers résultats” de son “système de centralisation”.

“La tendance générale indique que le candidat de l’alliance Ensemble pour le Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, arrive largement en tête” des suffrages “selon les premiers résultats issus du système de centralisation de EPM”, peut-on lire dans un communiqué de l’équipe d’IBK qui “attend avec sérénité les résultats officiels qui devraient être prochainement communiqués par les autorités compétentes”.

Bien que l’alliance “déplore” que le scrutin n’ait pas eu lieu des certaines localités au centre et au nord du pays, en raison “d’attaques à main armée et d’autres violences”, elle estime que les 716 bureaux de vote concernés selon le gouvernement ne représentent qu’”un nombre limité à 3,11% (de leur) nombre global” sur l’étendue du territoire, “ce qui n’entache donc pas la légitimité des résultats qui seront annoncés”.

Une heure plus tôt, Tiébilé Dramé, le directeur de campagne du chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, a déclaré que son candidat “a contraint” IBK à un “second tour”, estimant que c’est “un échec” pour le président sortant, en passe de devenir “président partant” selon lui.

L’équipe de campagne de M. Cissé a demandé au gouvernement de “publier la liste complète des bureaux où le vote n’a pas eu lieu et le nombre d’électeurs”, dénoncé des “bourrages d’urnes” et exigé un “recomptage contradictoire des voix” dans les localités concernées, face à la presse.

Dimanche, plus de huit millions d’électeurs maliens étaient appelés à élire leur futur président, parmi 24 candidats.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment